Mot du président

Il me fait plaisir de m’adresser à vous à titre de président de la FJCF pour vous présenter nos accomplissements de la dernière année. Et quelle année, ça a été!

Marquée entre autres par le début des célébrations du 150e anniversaire de la confédération du Canada, l’année 2016-2017 a été une année riche en activités et en événements de toutes sortes. C’est d’ailleurs sous le signe des célébrations que s’est déroulé le plus récent Forum jeunesse pancanadien (FJP) à Calgary sous la thématique « Le Canada de demain, imaginé par la jeunesse d’aujourd’hui ». Après huit édition, l’événement jeunesse, loin de s’essouffler, a réussi à attirer plus de 80 jeunes d’expression française de partout au pays, y compris du Nunavut, une première pour le FJP. Ces jeunes, qui ont eu la chance de discuter d’inclusion et de réconciliation en plus de pouvoir rencontrer des membres du Conseil jeunesse du Premier ministre, on mit plusieurs heures à discuter et à mettre leurs idées en commun pour réinventer le futur de leur pays en y intégrant les valeurs qui leur sont chères. Encore une fois, les commentaires reçus des participants et participantes du FJP nous confirment toute l’importance d’offrir des occasions de rassemblements PAR et POUR les jeunes d’expression française afin qu’ils puissent apprendre à se connaître et contribuer à leur communauté respective en misant sur leurs idéaux communs.

Il est aussi important de souligner la place grandissante qu’a pris la jeunesse ces derniers temps, surtout la jeunesse de la francophonie, sur la scène nationale et même internationale. J’ai, en effet, eu le privilège cette année de représenter la FJCF au XVIe Sommet de la Francophonie à Antananarivo, au Madagascar. Le Sommet, sous la thématique « Croissance partagée et développement responsable : les conditions de stabilité du monde et de l’espace francophone » a permis de faire rayonner la jeunesse d’expression française à l’international, mais a surtout su démontrer l’inestimable apport de la jeunesse dans le développement des communautés francophones à travers le monde. Comme quoi l’engagement et la participation citoyenne des jeunes n’est pas un enjeu que sur notre territoire et notre expertise dans ce domaine est reconnue et soulignée davantage d’année en année par nos partenaires.

Ma participation au Sommet de la francophonie m’a aussi permis de confirmer à quel point la créativité, l’audace et l’innovation de la jeunesse sont primordiales pour le développement de l’économie, particulièrement lorsqu’on encourage l’esprit entrepreneurial. C’est pourquoi je suis si fier que la FJCF ait eu l’aplomb de se lancer dans le domaine du développement social des communautés francophones et acadiennes, en partenariat avec l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC), la Commission nationale des parents francophones (CNPF), la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC) et le Gouvernement du Canada, en soutenant de nombreux projets d’innovation sociale PAR et POUR les jeunes. Cette initiative permettra entre autres d’appuyer l’entrepreneuriat jeunesse et de soutenir de nombreux projets inspirés et mis en œuvre par nos membres du réseau jeunesse.

Le dossier de la sécurité linguistique a fait beaucoup jaser au cours de la dernière année. Nous avons tous et toutes un accent, une façon particulière de dire les choses et nous devons en être fier. La FJCF continue à être un chef de file pour assurer que cet enjeu soit adressé au sein des communautés autant qu’au niveau gouvernemental.

J’aimerais également profiter de l’occasion pour exprimer ma reconnaissance aux nombreux jeunes engagés, d’un bout à l’autre du pays, qui par de petits et de grands gestes assurent la vitalité de la francophonie canadienne et qui au cœur des actions de la FJCF. Parmi ces jeunes, je tiens particulièrement à remercier et féliciter le Conseil de direction pour tout son travail et l’énergie continuent qu’il insuffle pour faire avancer notre société. Grâce à vous, la jeunesse a non seulement été plus présente dans les sphères politiques, médiatiques et communautaires, mais elle a surtout été plus sollicitée par les différents paliers de gouvernement et les organismes de développement afin de donner son opinion et faire part de ses idées, vos idées.

Finalement, si l’année qui se termine est un indicateur de ce qui s’annonce pour la FJCF, une chose est sûre, la jeunesse sera sollicitée plus que jamais et nous y serons pour répondre à l’appel et continuer de donner une voix aux jeunes d’expression française de partout au pays. C’est d’ailleurs avec beaucoup d’enthousiasme que je poursuis l’aventure à la FJCF, avec l’appui d’une équipe formidable et la motivation des membres du Conseil de direction.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s